Lames bois pour construction chalet

Les chalets avec lames de bois

Les chalets sont des habitations aux nombreux avantages qui reviennent tout particulièrement à la mode depuis quelques années. En effet, avec le boom de l’immobilier vert, de nombreux propriétaires en devenir font le choix des constructions à la fois charmantes et peu énergivores.

Le bois est un matériau aux multiples qualités, qui ne sont plus à prouver. En plus de son aspect très esthétique quand il est utilisé en tant que matériau de construction pour une habitation, le bois est un excellent isolant non seulement sur le plan thermique mais aussi sur le plan phonique.

Le chalet scandinave

Le chalet scandinave est un chalet qui a été pensé pour résister aux intempéries, et en particulier aux temps neigeux rudes des pays nordiques. Très élégants et raffinés, ces chalets sont depuis quelques années considérés comme le luxe suprême.

Ces jolis chalets arborent des toits assez pentus, en angle droit, afin que la neige ne s’y accumule pas en gros paquets, et mette ainsi en péril la résistance de l’ossature bois de la bâtisse.

Caractéristiques du chalet scandinaves

Les murs du chalet scandinave portent de nombreuses ouvertures. Les fenêtres, plutôt étroites pour garder la chaleur, laissent en effet rentrer un maximum de lumière du jour, offrant aux habitants un véritable bain solaire. Un véritable bienfait, surtout dans les pays nordiques où le soleil n’apparaît que quelques heures par jour seulement. Le grand nombre de fenêtres permet aussi plus facilement à l’air de circuler. Règne donc une atmosphère très saine.

Et bien évidemment, ces beaux chalets scandinaves sont le plus agrémentés de grandes cheminées, parfaites pour se réchauffer au coin du feu durant les longues soirées d’hiver.

Le chalet savoyard

Le chalet savoyard est un classique des paysages montagnards français ! Très convivial et chaleureux, ce chalet est parfait pour se retrouver en famille. Tout comme le chalet scandinave, il a été pensé pour contrer le climat rude de l’hiver. Son toit est également pentu et en angle droit afin de ne pas retenir les chutes de neige. Il est recouvert d’ardoises, lisses pour la neige ne s’y accroche pas.

Le chalet savoyard a la particularité de se dresser sur deux étages. Parfois, on le retrouve avec un rez-de-chaussée semi-enterrée. Ce n’est toutefois pas systématique ! Il est également souvent au niveau du sol. Des balcons et de jolis bardages en bois habillent l’extérieur et ajoutent au charme de cette habitation typiquement familial.

Construire son chalet en bois

Pour construire un chalet à lames bois, plusieurs techniques sont possibles, mais la plus connue est sans doute celle de l’ossature bois. Même s’il s’agit d’une technique européenne, elle a largement été adoptée dans toute l’Amérique du Nord.

Le principe en est une structure légère est facile à installer, qui reprend en fait les procédés de construction des maisons à colombages. L’ossature est composée d’un ensemble de pièces en bois posées à la verticale et à l’horizontale sur une base le plus souvent de béton. Les isolants thermiques se trouvent placés dans la structure-même, et le vide entre deux murs permet de renforcer le phénomène d’isolation.

Les chalets à lames bois en kit

Les chalets en kit connaissent un véritable succès sur le marché de l’immobilier. Pour les propriétaires qui font le choix de l’auto-construction, le chalet en kit est l’assurance d’une construction viable et sécurisée, puisqu’elle a été de manière préalable par des ingénieurs et professionnels du bâtiment. Vous pouvez retrouver des chalets en kit aussi bien dans tous les styles. Pour ce qui est des chalets construits avec des lames bois, les chalets tant savoyards que scandinaves sont aisément dénichables sur le marché.

Véritable star de la scène immobilière depuis quelques années maintenant, les chalets habitables en bois sont en fait de vastes villas à la fois modernes, confortables et chaleureuses.

Avantages du chalet à lames bois en kit

Les propriétaires font le choix de ce type d’habitation pour de nombreuses raisons. Le chalet en bois est de fait un logement qui permet sur le long terme de ne consommer que peu d’énergie. Le bois étant un matériau peu énergivore. De plus, les chalets en kit sont bien moins onéreux à l’achat que les maisons traditionnelles. Sur un chantier, le revient au mètre carré est bien moindre. Sans compter que les constructions kit en bois génèrent sur les chantiers moins de détritus et déchets que les autres projets.

Les qualités des chalets en kit sont donc nombreuses et ne manquent pas de séduire chaque année plus d’un nouveau propriétaire se lançant dans l’aventure de l’auto-construction.

Chalet en kit et écologie

Sur le plan écologique, les chalets en kit sont également souvent pensés par les entreprises qui les conçoivent pour permettre diverses améliorations pour la consommation d’énergie comme l’installation de panneaux solaires, ou la toiture végétalisée. Vous avez ainsi la possibilité de créer de vos mains votre maison passive et bioclimatique.

Quelles lames de bois pour mon chalet


Pour construire votre chalet en bois, il est important de choisir avec soin le bois que vous allez utiliser. Pour optimiser la résistance et la durabilité de votre habitation, optez pour un bois sec, qui résistera ainsi mieux aux moisissures. Un bois dur sera excellent pour la structure. Attention à ne pas choisir un bois avec plus de 20% d’humidité, où il sera vite sujet aux champignons, insectes et moisissures.

L’épicéa

L’épicéa est un premier choix possible. Il s’agit d’un bois sec et résineux, qui se découpe facilement. Maniable à souhait et souple, il est très utilisé dans les constructions de type chalet ou encore pour les abris de jardins et les garages. Très intéressant pour la construction, il résiste cependant moins bien que d’autres bois aux attaques de l’humidité et aux insectes. Si vous optez pour ce bois, pensez à le traiter régulièrement.

Le Pin Douglas

Le pin Douglas quant à lui est un bois connu pour sa résistance et sa durabilité. Il est connu pour ne pourrir que très difficilement, et résiste très bien aux moisissures. Il est en revanche plus sensible aux nuisibles. Il faut donc tout de même le traiter pour pouvoir l’utiliser dans une construction. Plus coûteux que l’épicéa ci-dessus, il reste un très bon choix. Sans compter qu’il donnera à votre habitation une belle teinte rouge inimitable.

Le pin

Le pin en général est un bois que l’on retrouve très facilement en sur le sol français, ainsi que dans les bois nordiques. Il s’acquiert donc facilement et pour un bon prix, et c’est pour cette raison qu’il est beaucoup utilisé dans les constructions. En revanche, s’il n’est pas traité, il est peu résistant à l’humidité et aux insectes.

Le mélèze

Le mélèze enfin est un bois qui résiste particulièrement aux intempéries. Connu pour sa longévité et sa résistance, ce bois est souvent utilisé en construction pour les charpentes traditionnelles ainsi que pour les menuiseries. Il résiste avec brio à l’humidité puisqu’il est imputrescible. Un très bon choix si vous résidez dans une région pluvieuse.

Permis de construire pour un chalet à lames bois

Avant de vous lancer dans la construction de votre chalet à lames bois, qu’il soit en kit ou non, assurez-vous d’obtenir votre permis de construire. Pour être valide, votre projet doit être en accord avec le PLU ou Plan Local d’Urbanisme ainsi que le POS ou Plan d’Occupation des Sols de l’endroit où vous résidez. Ces normes et règles définissent à quoi doit ressembler votre habitation ainsi que les impératifs pour le respect de l’environnement.

Soyez toutefois rassurés, ce n’est pas le caractère “en bois” de votre habitation qui vous verra sans permis de construire. Le PLU par exemple a tendance à porter sur la couleur des menuiseries (volets, etc…) et des murs extérieurs, les matériaux utilisés pour la toiture (tuiles en ardoise…), la hauteur de la bâtisse, et ainsi de suite.

Refus de permis de construire

Ainsi, pour éviter un refus de permis de construire, prenez en compte dans vos plans l’esthétique des constructions de votre région. Vous aurez ainsi plus de chances de vous voir transmettre un permis de construire dans les plus brefs délais. Vous pourrez ainsi entamer vos travaux sur le chantier le plus tôt possible. Et comme dit, plus vite c’est fait, plus vite c’est fini ! Et vous pourrez profiter de votre beau chalet à lames bois.

Entretien du chalet à lames bois

Comme vous le savez déjà sûrement, malgré toutes ses qualités, le bois est un matériau qui a tendance à demander un peu plus d’entretien que les autres. Si le jeu en vaut largement la chandelle, encore faut-il savoir comment bien procéder pour permettre à votre chalet à lames bois de durer dans le temps, et de traverser les années. Même si en montagne le bois du chalet va pouvoir déployer tous ses atouts, il est d’une importance capitale de continuer à l’entretenir pour pouvoir lui permettre de le faire ! Au programme, inspection des fissures et des trous, isolation et pose de produits nécessaires comme les antifongiques et les insecticides.

Météo et entretien des lames bois 

Pour entretenir les lames en bois de votre chalet, vérifiez tout d’abord la météo. Le temps ne doit pas être trop humide, afin de faciliter l’application des différents produits, et les réparations. Pour un bon entretien, il faut compter moins de 20% d’humidité dans le bois. Privilégiez donc un temps sec ; le mieux est en été voire au printemps.

Étapes de l’entretien des lames bois de chalet

Voici quelques conseils pour l’ordre dans lequel l’entretien d’un chalet en bois est le plus efficace :

Commencez par sabler l’extérieur. Le sablage est une opération qui permet de nettoyer en profondeur le bois et le prépare de la manière la plus nette possible. Si vous ne possédez pas les outils nécessaires pour le sablage de votre chalet, vous pouvez opter pour un ponçage à la main. Avec la fibre de verre, poncez de manière à retirer toutes les tâches et moisissures présentes sur les lames de bois. Une fois que lesdites lames seront bien lisses, repérez les endroits à colmater.

Antifongiques et insecticides

Une fois que ceci est fait, vous pouvez appliquer les différents produits, afin de protéger les lames des champignons, ainsi que des nombreux insectes susceptibles d’attaquer vos boiseries. Au passage, nous vous recommandons vivement le sel de bore, un traitement naturel et très efficace !

Lasure ou peinture

Enfin, après toutes ces étapes, vous pourrez appliquer soit une lasure, soit une peinture. Voire pourquoi pas si vous préférez un saturateur, pour un effet “bonne mine” du bois. Il est recommandé d’appliquer au moins deux couches, avec 10 à 12 heures de pause entre chacune. Le mieux étant tout de même d’aller jusqu’à trois couches.

Partagez cet article !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux.

Des articles qui pourraient vous intéresser...