Yourte contemporaine, tout ce qu’il faut savoir

7 min

Les habitations alternatives ne sont plus des logements choisis par une petite partie de la population. Aujourd’hui de nombreux individus souhaitent s’inscrire dans une démarche écologique concernant leurs consommations mais également concernant leur logement. 

De cette façon, la yourte a su se faire une place dans l’esprit des maisons et connaît une popularité croissante jour après jour. Mais que faut-il savoir sur cette maison en toile et en bois ? Nous vous donnons toutes les informations dans cet article !

Comment bien choisir sa yourte ?

Il existe trois modèles de yourte répandus dans le monde, mais comment choisir votre yourte. Il est évident que vous allez faire un choix en fonction de vos préférences mais également de vos besoins et de votre budget. Nous allons faire un tour d’horizon des différents modèles de yourte.

Yourte traditionnelle

Habitat traditionnel des nomades, la yourte est réalisée en bois tandis que l’habillage va être un feutre. Elle représente la vision générale des yourtes au yeux du monde. Connue pour être l’habitat nomade pas excellence, ce modèle s’adapte parfaitement aux déplacements mais aussi aux changements climatiques (froid/chaud). 

Le montage se fait en quelques heures pour le plus grand plaisir des baroudeurs ou des individus souhaitant bouger constamment avec leur maison. Toutefois, elle a des difficultés à s’adapter au climat océanique qui est trop humide pour la conservation et la résistance des toiles. Il est donc conseillé de démonter la yourte lors de la mauvaise saison ou bien de la démonter de temps en temps afin de faire aérer et sécher les toiles.

Afin de vous éviter au maximum ce genre de désagrément, nous vous conseillons de faire à appel à des constructeurs français de yourte qui ont pour habitude d’utiliser des textiles adaptés aux intempéries océaniques.

Cette installation assez rustique n’est pas toujours reliée à l’eau et à l’électricité. Ainsi, la législation de cette maison alternative va basculer dans la réglementation concernant le camping et les habitats légers de loisirs. De ce fait, vous n’avez pas besoin d’obtenir un permis de construire auprès de votre mairie si la structure ne dépasse pas les 35m².

La yourte traditionnelle se compose généralement d’une seule pièce qui peut être divisée grâce à des séparations pour créer une chambre par exemple. De plus, elle est aménagée avec deux grandes ouvertures afin d’aérer et faire entrer la lumière.

Yourte contemporaine

Avec la popularisation de la yourte, les constructeurs occidentaux se sont vu dans l’obligation d’améliorer la structure de base afin de l’adapter aux besoins des Occidentaux. Ils ont alors travaillé sur trois axes d’amélioration : le confort, le nomadisme et l’autonomie.

La yourte contemporaine aussi appelée yourte tout-confort a été créée pour s’adapter aux besoins modernes. Que ce soit en eau courante, en électricité, en isolation ou encore en design. Avec la prise de conscience des défauts de la yourte traditionnelle, les constructeurs ont pu proposer une construction s’adaptant à tous les climats.

Elles sont de véritables maisons confortables et lumineuses pour le plus grand plaisir des propriétaires. En moyenne, il faut compter entre 4 et 5 jours pour l’installation des éléments par des professionnels. 

Ce modèle est inscrit dans la réglementation de l’habitat, vous devez alors obligatoirement l’installer sur un terrain constructible et faire une demande de permis de construire auprès de votre mairie. Étant un habitat écologique, vous devez satisfaire les exigences de la RT2012. 

Yourte nomade

Une autre variante de la yourte traditionnelle, la yourte nomade. Ce modèle est connu pour sa légèreté et sa facilité de montage. Généralement utilisé pour des événements ou au sein de camping, il est possible d’utiliser ce modèle pour de l’habitat longue durée à condition qu’il soit isolé et qu’il respecte certaines réglementations. 

Aujourd’hui, les constructeurs proposent des yourtes avec des ossatures en acier ou aluminium afin d’y déposer la toile de barnum. Aussi appelée flex-yourte, elle est la meilleure option si vous souhaitez auto-construire votre habitat puisqu’il est possible de créer une ossature en bambou.

La yourte nomade offre le confort d’une yourte traditionnelle en termes d’isolation, néanmoins elle est plus lumineuse, parfaitement adaptée au climat océanique (humide et pluvieux) et ne nécessite pas de permis de construire si elle n’est pas reliée aux réseaux d’eau et d’électricité. Mais elle comporte un aspect négatif, à cause de sa structure légère, elle ne pourra pas résister à des chutes de neige. 

Comment aménager sa yourte ?

L’aménagement d’une yourte va dépendre de l’utilisation que vous allez faire. Ainsi, si vous choisissez une yourte nomade plutôt qu’une yourte sédentaire. Il faut commencer par étudier, selon son utilisation, ce dont vous aurez réellement besoin.

Si vous faites le choix d’installer une yourte sédentaire. Vous allez pouvoir l’aménager comme une maison traditionnelle en y installant un tableau électrique qui sera relié au réseau. Afin de continuer à vous inscrire dans une démarche éco-responsable, vous pouvez envisager d’installer des panneaux photovoltaïque pour alimenter votre habitation. 

Par la suite, il est important de penser à mettre une arrivée d’eau pour la cuisine ainsi que les pièces d’eau. Vous allez vivre quotidiennement dans cet espace, vous allez envisager de créer différents espaces, ainsi vous pouvez demander à votre constructeur de disposer des cloisons. En choisissant d’avoir une yourte fixe, vous avez la possibilité d’aménager les extérieurs afin de créer un réel chez-vous. Concernant les meubles, vous pouvez choisir ce qui vous plaît sans prendre en considération un quelconque déménagement. 

Dans le cas d’une yourte nomade, vous devez réfléchir au fait que vous allez bouger de nombreuses fois et que vous devez être le moins possible. Cependant, il est possible d’installer des panneaux solaires, récupérateurs d’eau de pluie, des toilettes sèches et une douche portative. 

Comment décorer sa yourte ?

Les yourtes sont des logements traditionnels qui ont un aspect original et qui marquent les esprits. Vous avez la possibilité de choisir le style de décoration que vous préférez mais vous devez également réfléchir au système d’accroche pour les murs. 

Traditionnellement on retrouve des tentures et des voilages qui vont venir se disposer sur l’ossature en bois de la yourte. Avec cette technique, vous pouvez donner l’illusion de pièces séparées si vous possédez une yourte nomade par exemple. Ces tissus ajoutent des touches de couleur dans un intérieur particulièrement neutre. 

Vous pouvez jouer sur les matières et les couleurs avec des tapis également. Tout en créant un coin cozy dans votre intérieur qui vous permettra de personnaliser l’espace. Par la suite, vous pourrez assortir ces éléments avec des coussins, des décorations murales; etc … 

Étant une habitation tournée vers l’extérieur, vous pouvez jouer avec des éléments naturels mais également des matériaux. Nous vous conseillons de choisir des plantes grimpantes pour décorer vos poutres mais aussi des plantes appréciant la lumière naturelle. Mais vous devez faire attention aux périodes hivernales et à votre isolation pour qu’elles puissent continuer de grandir dans les meilleures conditions. Cette pièce ronde ouverte vers l’extérieur va réveiller votre esprit pratique et votre imagination pour la décoration de votre chez vous !

Découvrez notre catégorie parlant de décoration écologique, d’éco design.

Yourte contemporaine et réglementation RE 2020

La RE 2020 est entrée en vigueur le 1er Janvier 2022, qui  impose l’éco-habitat en tant que norme dans la fabrication d’une yourte contemporaine – ce qui est on ne peut plus favorable à l’installation de votre yourte contemporaine.

La RT 2012 avait pour objectif d’inciter la construction d’habitations économes en énergie face à l’urgence climatique dans laquelle nous vivons (réchauffement climatique). Cependant, il fut nécessaire de prendre des mesures plus efficaces afin de pouvoir offrir un avenir aux générations futures, c’est avec cet état d’esprit et cette volonté de bien faire que la RE 2020 est arrivée dans le paysage des habitations écologiques.

Cette dernière reprend les principes fondamentaux de la RT 2012, en apportant de nouveaux critères et facteurs à respecter. Elle va généraliser les énergies renouvelables dans les projets d’habitation ainsi que calculer l’impact carbone émis lors de la construction ou de la transformation des matériaux. Il est logique que l’État souhaite faire une place particulière aux habitations écologiques ayant un faible impact carbone.

Réglementation environnementale 2020, héritage de la RT 2012

La RE 2020 peut être expliquée en deux volets puisque, en dehors de nouvelles prérogatives, elle reprend aussi une partie de la RT2012.

Le respect de la réglementation RT 2012 imposait de penser la construction dans un souci de sobriété énergétique. Pour ce faire, la RT 2012 utilisait 3 critères ainsi qu’un test d’étanchéité à l’air). Les différents critères sont respectivement :

  • Le Bbio : le besoin Bioclimatique
  • Le Cep : la consommation d’Énergie Primaire
  • Le Tic : le confort d’été

Afin de respecter la RT2012 , les yourtes contemporaines ont vu leur isolation augmenter jusqu’à 34 cm en montagne. Les surfaces vitrées ont été augmentées ; l’étanchéité à l’air était assurée par une membrane par vapeur.

Pour faire simple, une partie de la RE 2020 reprend ses objectifs en les améliorant un peu. Performance énergétique, forte isolation, confort d’été…

Les nouveaux objectifs sont tout à fait réalisables en termes d’isolation et les nouvelles exigences en termes d’autonomie énergétique font déjà partie des compétences de l’habitat léger et de ses stations solaires photovoltaïques.

Partagez cet article !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux.